Assurer son chat : les spécificités

Le chat est aussi considéré comme un animal domestique. Beaucoup de personne adopte un chat chez lui, juste pour s’amuser avec ou chatouiller ses poils. Cependant, il n’est pas exempt de maladie ou d’accident, surtout que c’est un animal très habile pouvant sauter d’une hauteur à une autre, il pourrait se trébucher par exemple. Le coût de soin peut s’élever assez cher, d’autant plus que comme les chiens, les chats ont aussi besoin de soin particulier et régulier. Dans ces cas, il est conseillé d’assurer son chat auprès de mutuelle ou assurance santé chat pour permettre un soin idéal à notre compagnon sans trop faire de soucis de manque d’argent.

Les conditions requises pour assurer son chat

Beaucoup de compagnies d’assurances ouvre ses portes pour garantir l’assurance santé de votre chat. Pour autant, ces compagnies exigent quelques conditions préalables pour pouvoir l’adhérer à une assurance santé chat. Généralement, elles consistent à connaître la race, l’âge, l’état de santé et l’identification de l’animal.
L’âge idéal de couverture sanitaire pour chat est compris entre 3 mois et 8 ans. Mais une fois souscrit à une assurance, quel que soit l’âge du chat, la garantie peut se faire à vie. Contrairement dans le cas des chiens, l’assurance chat ne met trop de limite par rapport à sa race.
Concernant son état de santé, il doit être réclamé par un certificat médical que le chat en question est en très bonne santé et ne présente aucune maladie héréditaire ou génétique lors de son adhésion à l’assurance, afin d’éviter les fausses déclarations. De plus, tous ses vaccins communs et rappels doivent être effectués et mis à jour comme celui contre la rage, leucose, typhus et coryza.
Enfin, le chat doit être identifié et reconnu par puce électronique ou tatouage afin d’épargner les trafics illégaux. Certains exigent même que la patte soit de couleur blanche.

Les avantages et inconvénients à assurer son chat

En souscrivant un chat à une mutuelle santé, il est sûr qu’il obtient un suivi médical régulier et un meilleur soin. En effet, sans soucis financier, le propriétaire n’hésite plus à voir un vétérinaire. Quelques compagnies même, peuvent offrir un service d’assistance en cas de perte, de décès ou d’hospitalisation. Cependant, en entrant dans l’option d’assurance santé, même si le chat n’est malade et n’effectue de soin particulier, le propriétaire serait toujours obligé de verser la cotisation mensuelle. Dans ce cas, cela devient une perte. Les problèmes liés à l’assurance chat aussi se résident dans l’exclusion du contrat où certaines maladies sont exemptant de remboursement alors que des fois, ce sont surtout les maladies ou soins répétitives. Dans ces exclusions, se trouvent la castration, la péritonite, la leucopénie, l’immunodépression et enfin le virus leucomogène.

Les points essentiels pour trouver la bonne assurance pour son chat

Par rapport à ses attentes, il est préférable de bien choisir son assurance chat et de faire des études comparatives des compagnies d’assurance existantes. En assurance chat, il existe trois formules dont chacun peut choisir en fonction de ses besoins et budget préventif en rapport à la cotisation versée à l’assurance. En premier, la formule basique ou économique, une formule moins coûteuse, mais pourtant, elle ne garantit que les cas importants comme accident, opération chirurgicale, hospitalisation, radio. Dans ce cas, il n’y a pas de remboursement pour les petits soins courants chez le vétérinaire. Ensuite, vient la formule intermédiaire, en plus des cas de problèmes de santé grave, elle prend en charge aussi les maladies bégnines et dentaires. Enfin, la formule premium, très coûteuse, mais elle prend en charge tous les frais relatifs à la santé de l’animal, même les voyages.

Les compagnies d’assurances proposent donc leur service en complémentarité sanitaire du chat. Des formules sont disponibles selon nos besoins, le choix reste à chacun d’inscrire ou pas son chat à une assurance.

Assurer un NAC : quels animaux sont concernés ?
Assurer son chien : les spécificités